Logiciels inutilisés : 27 milliards $ gâchés chaque année

Combien coûtent les logiciels que les entreprises achètent sans jamais les utiliser ? Plus de 27 milliards de dollars par an, uniquement aux Etats-Unis et en Angleterre. C’est ce que révèle une enquête menée par Opinion Matters auprès de 500 responsables informatiques dans ces deux pays.

70 % des entreprises admettent acheter plus de licences qu’elles n’en utilisent. 80 % des décideurs estiment que plusieurs logiciels sont installés sur les postes de travail mais ne sont jamais utilisés. En moyenne, 10 % des logiciels achetés et installés ne sont pas utilisés. Au coût de licence - 415 dollars en moyenne - il faut ajouter les coûts de mise à jour et de maintenance. Soit un gâchis compris entre 145 et 155 dollars par an et par utilisateur, uniquement pour la maintenance.

Cette situation est due à l’absence ou la mauvaise gestion des actifs logiciels. Plus de 50 % des entreprises utilisent un tableur pour suivre leurs licences et le déploiement des logiciels, 10 % assurent le suivi sur papier, et plus de 12 % ne gère pas du tout leurs actifs logiciels. La majorité responsables informatiques sont conscients de l’inefficacité des outils qu’ils ont mis en place. Mais ils considèrent que les logiciels de gestion des actifs logiciels sont trop complexes à utiliser.

Comme nous le rappelons souvent, c’est la couche logicielle qui pilote les besoins en ressources matérielles (mémoire vive, cycles CPU, espace disque) et donc, in fine, la consommation électrique du système d'information. Pire, ces logiciels accélèrent inutilement l’obsolescence du matériel. L’entreprise renouvelle donc trop souvent ses équipements : postes de travail, serveur, etc. Un coût caché parfois plus important que les coûts de licence.