Inadaptés, les ERP freinent la mise en place d’une green supply chain

Selon une récente étude* de l’éditeur IFS, 77 % des industriels déclarent que leurs clients leur demandent de fournir des informations sur leur impact environnemental et celui de leurs produits et / ou demandent à leurs propres fournisseurs de le faire.

Pour la majorité des entreprises interrogées, les décisions d’achat en fonction de critères autres que financiers, notamment l’impact environnemental des fournisseurs et de leurs produits, vont gagner en importance au cours des trois prochaines années. La green supply chain devient donc progressivement une réalité.

L’inadéquation du progiciel (ERP) de l’entreprise constitue le principal frein à la mise en œuvre d’une politique d’achat responsable et d’une chaîne d’approvisionnement responsable. Dans 87% des entreprises interrogées, le traitement des données s’effectue en partie manuellement. Seulement 5 % ont jugé leur système ERP comme « excellent » dans le traitement des données de la chaîne logistique verte, tandis que 54 % le jugent « mauvais » ou « pas du tout utile » à cet égard.

Ce décalage entre les besoins métier et ce que proposent les éditeurs de progiciels ERP va probablement devenir un enjeu majeur à l’avenir.

* étude a été menée en décembre 2010 auprès de plus de 200 cadres dirigeants dans des entreprises industrielles dont le chiffre d’affaires dépasse 100 millions de dollars.