Offshore dans la production informatique

En 2007 le cabinet d'analystes qui m'employait m'a demandé de mener une étude sur les prestations de gestion d'infrastructure en offshore. Je l'ai faite sans conviction, je ne croyais pas à ce marché. Effectivement à l'époque quelques acteurs indiens réalisaient une poignée de millions d'Euros en Europe dans le pilotage de parcs de serveurs depuis l'Inde. Une goutte d'eau en comparaison des parcs gérés par les IBM, EDS, CSC, HP, Atos, T-Systems, BT, OBS, Capgemini. Ils n'étaient encore même pas grand-chose en comparaison des acteurs nationaux. Je n'étais pas le seul à douter de la croissance de l'offshore dans ce domaine. Les sociétés précitées étaient d'ailleurs elles-mêmes étonnées de mon interview sur le sujet. A l'époque l'offshore couvrait principalement le développement, la TMA et la TRA.

En 2012 le paysage a bien changé. Des data centers entiers et des parcs de postes de travail sont surveillés, administrés et supportés depuis des "command centers" situés en Inde, en Pologne, au Maroc et en Tunisie. J'ai même entendu parler de prestations de production informatique réalisées depuis l'Indonésie.

Il faut reconnaitre cette part de marché croissante. Quant à la qualité des prestations, j'ai reçu des avis très contrastés de la part des clients …