L'entreprise a t'elle besoin d'architectes ?

Wikipedia nous apprend que l’architecture d'entreprise (AE) est une démarche qui consiste à mettre en place un cadre de référence et à aligner les objectifs métiers avec les composantes des systèmes d’information.

Pour expliquer l’intérêt de l’architecture d’entreprise, je prends souvent l’analogie de la maison Winchester à San Jose en Californie. Suivant les conseils de son médium, la veuve du fabricant de la célèbre carabine a rénové et transformé sa maison sans interruption pendant près de 38 ans avec 147 ouvriers et pas d’architecte. Le résultat est … intéressant : 65 portes donnant sur un mur, 13 escaliers abandonnés, 24 puits de lumière dans les planchers.

Il est probable que nos systèmes d’informations, en perpétuelle évolution depuis des années, ressemblent fort à une maison Winchester. Des silos d’informations, des infrastructures redondantes, des applications inutilisées, des environnements isolés…

D’où l’intérêt d’une pratique d’architecture qui organise les différents composantes du système d’information en fonction de la stratégie métier et des objectifs de l’entreprise. Elle permet de conduire le processus d’alignement métier et de priorisation des développements informatiques. L’AE définit des règles auxquelles les différentes parties prenantes, qui font face à des problématiques et des opportunités différentes, se réfèrent pour toute décision d'investissement relative au management du SI.  

Pourtant cette pratique bute sur des écueils dans de nombreuses entreprises. Elle reste majoritairement une discipline informatique, difficile à vendre aux directions métiers. De fait, l’architecte doit discuter d’une vision à long terme sur plusieurs années avec des directions métiers aux objectifs trimestriels.  L’architecte travaille sur la cohérence des composants métiers et informatiques, là où le métier parle de Market Share et Time to Market.

L’autre écueil souvent rencontré chez nos clients est la tour d’ivoire, c'est-à-dire un groupe d’architectes très compétents mais isolés dans leur bureau et inaudibles dans l’organisation et en particulier chez les équipes informatiques. J’ai ainsi rencontré un groupe d’architectes, travaillant sur la cartographie et la modélisation des processus, qui étaient inconnus des équipes de développements.

Le système d’information devient le principal moteur des entreprises quel que soit le  secteur, mais le cloud computing, la consumérisation de l’informatique, la mobilité, le big data viennent en complexifier grandement sa mise en œuvre. Il est temps d’en comprendre sa complexité et de gérer ses changements et évolutions. C’est le but de l’architecture d’entreprise