atos

Quand l’email rentre en résistance…

Dans ces temps changeants, on a souvent tendance à jeter le bébé avec l’eau du bain.

En l’occurrence, combien de fois avons-nous entendu ou lu  que les réseaux sociaux (soit Facebook avec ses 800 millions d’utilisateurs actifs) signent l’arrêt de mort de la messagerie électronique ?   

Thierry Breton confirme sa stratégie de suppression de l’email pour les 80 000 employés d’Atos. C’est surtout une bonne stratégie de communication (voir son interview sur la BBC), et l’idée a été commenté et débattue par l’ensemble des acteurs. En savoir plus »

Syndiquer le contenu